San-Antonio une histoire de père en fils.

Deux écrivains ont donné vie à San-Antonio : chronologiquement, Frédéric Dard a commencé les aventures du Commissaire entre 1949 et 2000; puis son fils Patrice a repris le flambeau et nous régale aujourd'hui de nouvelles aventures.

Frédéric Dard, 1921-2000

Frédéric Dard est né à Jallieu, aujourd'hui Bourgoin-Jallieu, en Isère (38) le 29 juin 1921. Fils de Francisque Dard et de Joséphine-Anna Cadet, il a été élevé par sa grand mère. L'entreprise familiale de chauffage ne résiste pas à la crise économique des années 1930, et la faillite provoque le déménagement à Lyon.

Grâce à son oncle, le jeune Frédéric Dard rencontre ME Grancher, qui travaille au journal "Le Mois" à Lyon. Monsieur Grancher le fera rentrer dans ce journal où Frédéric Dard fera ses premières armes journalistiques, dans une ambiance gauloise.

Après la guerre, Frédéric Dard décide de monter à Paris, et il échange alors son logement lyonnais contre une villa aux Mureaux, dans les Yvelines. Il débute alors une période de vache maigre, car le premier San-Antonio paru à Lyon aux éditions Jacquier ne se vend pas. Il vient de signer avec le Fleuve Noir et Armand de Caro, et leur persévérance finit par rencontrer le succès tant mérité : ensemble, ils publieront quelques 175 oeuvres de San-Antonio (ouvrages policiers où les mots inventés côtoient les prises à parti du lecteur), majorées de nombreux titres plus personnels et plus intimistes signés de son nom. Il est l'un des écrivains les plus prolixes de la seconde moitié du XXème siècle.

Patrice Dard, 1944-...

Patrice Dard est né à Sainte-Foy-lès-Lyon en juillet 1944. Fils de Frédéric Dard et d'Odette Damaisain (la première femme de Frédéric), il grandit tout d'abord en banlieue lyonnaise avant de suivre la famille en banlieue parisienne.

Après une carrière au Fleuve Noir où il crée les personnages de Vic St Val (avec Gilles-Maurice Dumoulin) et d'Alix Karol, il s'attaque à la restauration. Mais rapidement, le démon de l'écriture le reprend. Ce seront d'abord des dizaines de livres de cuisine, des centaines d'heures de scénarios pour la télé (téléfilms et dessins animés).

Depuis le décès de son père, il prolonge l'immortalité de San-Antonio en écrivant ses propres aventures du Commissaire.